♦♦♦
 

 :: Zone de rp :: Domaine de Tosa Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent [PV Satomi]

avatar
Messages : 23
Yens : 35
Date d'inscription : 27/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Mar - 7:17
Quand le chat n'est pas là...
...Les souris dansent
Hiro
&
Satomi
Tu aimais rester dans ton domaine, où tu étais chez toi et sur ton terrain. Cependant, et malheureusement, des fois il fallait que tu partes pour des missions hors domaine. Eh bien, cela permettait de voyager. Tu ne refusais jamais ce genre de missions, d’une part parce que refuser une telle chose n’était pas dans tes principes, de plus si tu pouvais aider, alors tu le ferais sans broncher. Tu étais adulte, tu ne laissais plus de place aux enfantillages, bien au contraire. Tu étais adulte, et tu agissais comme tel. Fini les caprices des adolescents d’un certain âge, fini les histoires et autres. Cela s’appelle grandir. Cela, ton fils ne l’avait pas encore compris car c’était le seul à s’opposer à ton départ. Tu avais reçu la veille ton ordre de mission, qui consistait à patrouiller dans un domaine ennemi. Tu trouvais ça curieux qu’on t’envoie là-bas, avec des hommes bien sûr. Cela ressemblait plus à une mission d’espionnage qu’autre chose. Il s’agissait de baliser le terrain, sûrement pour une prochaine offensive.

Tu devais partir tôt, et quelle ne fut pas ta surprise lorsque tu fis la chair de ta chair debout, à t’observer te préparer. Tu lui souris doucement, mais ton sourire se fana quand tu vis l’air triste et sérieux à la fois de Shiro. Tu poussas un soupir en lui faisant signe d’approcher, pour le serrer dans tes bras et lui expliquer que c’est le devoir d’un samouraï que de servir son pays, surtout en temps de guerre. Il est encore jeune, et tu savais pertinemment qu’il ne voulait pas que tu partes, de peur que tu ne reviennes pas. C’était aussi ta crainte, à son âge… Donc tu comprenais tout à fait ce qu’il pouvait ressentir. Alors tu lui fis la promesse de revenir vivant et en bonne santé. Tu honorais toujours tes promesses, alors Shiro fut rassuré, et il reparti se coucher quelques minutes plus tard. Tu restas pensif quant à ta promesse. Tu ne pouvais pas promettre ce genre de chose, mais c’était le seul moyen de le rassurer… Tu soupiras. L’avenir était incertain, tu étais le premier à le savoir, mais tu ferais tout ce qui est en ton pouvoir pour ne pas décevoir les attentes de ton fils. Une promesse était une promesse, il ne fallait pas la briser.

Une fois prêt, tu quittas le domaine à cheval pour aller plus vite, suivi des hommes qui t’accompagnaient. Ils étaient tous expérimentés, tu n’avais aucun souci à te faire sur ce point-là. Maintenant il s’agissait d’entrer dans le domaine ennemi, et ce serait plus compliqué, sachant qu’il faudra être le plus discret possible. Toi particulièrement, tu n’étais pas taillé pour l’espionnage mais pour le combat. Tu te débarrasserais des éventuels ennemis, car chacun avait son rôle à accomplir durant cette mission. Le voyage se passa principalement en silence, à l’affût du moindre bruit, du moindre mouvement, du moindre signe ennemi. Après des heures et des heures de voyage, ne s’arrêtant que pour des besoins vitaux comme manger, boire ou dormir, vous arrivèrent enfin dans le domaine de Tosa, où vous décidèrent de vous installer provisoirement dans la forêt, pour y laisser les chevaux. Ils étaient bien pour voyager, mais ils n’étaient pas les animaux les plus discrets, niveau corpulence disons. Tu respectais énormément ces braves bêtes, les remerciant à chaque fois de les aider fidèlement dans vos missions. Suite à quoi, il fallait mettre un plan d’attaque. Tu décidas de partir en éclaireur pour baliser le terrain et voir ce qui serait le mieux. Une vaste forêt à perte de vue, les cachettes y sont nombreuses, assez pour… Tendre une embuscade. Tu fronças les sourcils. Tu n’étais pas à l’abri du danger, de même que tes compagnons, et cela se vérifia quand un ennemi te fonça dessus. Tu eus le temps de le voir venir et dégainer ton sabre pour l’abattre sans sourciller. Quand il fallait se battre, tu étais sans pitié.

Tu te précipitas vers tes compagnons, et tu vis avec une certaine horreur que les ennemis n’avaient pas perdu de temps, puisqu’ils les avaient abattu de sang froid, histoire d’éliminer les envahisseurs. Tu avais été imprudent, et tu t’en voulais pour ça. Cela avait coûté la vie de tes camarades, et les tueurs étaient sûrement en fuite, en train de d’observer, attendant le bon moment pour t’attaquer et te tuer à ton tour. Katana à la main, tu gardas le silence, tu restais concentré, attentif, mais tu ne restas pas statique, tu commenças à bouger pour ne pas être une cible facile. Sortir de la forêt était risqué, mais y rester l’était tout autant. Tu restais calme, surtout ne pas céder à la panique, car c’est ça qui viendrait à bout de toi. Tu te remis en garde quand tu observas du mouvement sur ta droite.


« Qui que tu sois, montre-toi ! »

Tu étais sur des charbons ardents, ce n’était pas du tout le moment de relâcher ta garde. Ta vie en dépendait, et tu avais fait une promesse que tu n’avais pas du tout envie de trahir.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakuouki :: Zone de rp :: Domaine de Tosa-
Sauter vers: