♦♦♦
 

 :: Avant Propos :: Règles de vie :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hakuouki: le guide historique

avatar
Okita Souji
Capitaine de la 1ère division du Shinsengumi
Messages : 290
Yens : 656
Date d'inscription : 26/12/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Fév - 14:00
Alors mon poussin, perdu dans le contexte historique de Hakuouki? Tu ne sais plus où donner de la tête? Ces histoires d'empire et de shogunat te donnent envie de te tirer une balle dans la tête? Soit sans crainte, Tonton Okita va tout t'expliquer comme il se doit What a Face

(Disclaimer (?): Evidemment je ne détiens pas la science infuse concernant l'histoire du Japon. Je me suis intéressé à la restauration de Meiji en particulier par pur intérêt personnel donc si des détails m'échappent n'hésitez pas à venir me le signaler par MP, mais aussi à aller vous renseigner par vous même, la documentation ne manque pas concernant cette époque!)

I/ Remise en contexte


Avant de vous lâcher au milieu de toute cette guéguerre empire/shogunat, une petite mise au point sur ce qui a amené ce conflit de merde s'impose. Il faut savoir qu'avant 1853 AMERICA FUCK YEAH le Japon, concrètement, faisait la tronche au reste du monde. Tu sais genre le gosse qui boude parce qu'il est toujours le loup en jouant à touche-touche. Sauf que là c'était pas vraiment à cause d'une partie de loup touche-touche que le Japon faisait son bonhomme de chemin tout seul comme un grand. Enfin... Presque tout seul. Ils avaient une bonne entente avec les néerlandais depuis plusieurs siècles et commerçaient avec eux (C'est les tulipes moi j'dis... Y'avait du commerce de pétales en poudre à tout les coups) en plus de connaître un véritable essor technologique.

Mais là catastrophe. Tsunami. Fin du monde.

Milieu du XIXe siècle, le Japon perdait de sa superbe depuis quelques années. Ca ne faisait que s'aggraver de jour en jour, jusqu'à ce que nos chers amis les Burgers décident de se mêler une fois de plus de ce qui ne les regarde pas. Et vas-y qu'ils débarquèrent à la Rambo avec leurs PUTAIN DE GROS BATEAUX et leurs PUTAIN D'ARMES A FEU TROP BADASS. Le Japon n'étant pas fou, il décida que peut être valait-il mieux éviter de se maraver la gueule avec les Etats-Unis. Parce que bon, des arcs et des sabres cure-dents face à un flingue ou un canon, j'pense qu'on sait très vite qui ressort vainqueur. S'ensuivit un accord qui laissait aux étrangers venant des US, d'Angleterre et de Russie le droit de venir au Japon. Au grand déplaisir de beaucoup de monde. Surtout chez la population très conservationniste et les samouraïs qui voyaient très mal le fait que des européens débarquent en imposant leurs coutumes. C'est là que la baston commencera. *Mortal Kombat intensifies*

II/ La guerre du Boshin


Les Ricains sont là, le pays s'ouvre au reste du monde. Le shogunat de Tokugawa (en gros un gouvernement militaire) est toujours en place... Sauf qu'une ombre plane sur ce gouvernement *Imperial March intensifies* qu'on appellera amicalement trouducs Impérialistes. Les domaines de Satsuma et Chôshû notamment décidèrent que allez vous faire foutre, on veut plus d'une dominance militaire dans le pays, mais d'un vrai gouvernement avec un empereur à sa tête monté avec l'aide des Burgers. S'ensuivit une guerre connue sous le nom de Guerre du Boshin, pendant laquelle les partisans de l'empereur Meiji allèrent démonter la gueule du shogun et de ses partisans jusqu'au dernier. Bref après cette violente branlée qui se termina en 1868, le shogunat s'inclinera face aux impérialistes qui pourront ENFIN s'installer tranquillement et se permettront même de déplacer la capitale de Kyoto à Edo (sisi tavu posey sur le canapey j'fais c'que j'veux j'ai gagné la guerre)

III/ Hakuouki et le Shinsengumi dans tout ça?


Bon pour ça je vais rien apprendre à personne (ou alors c'est que vous le faites vraiment exprès putain), le Shinsengumi était une police localisée à Kyoto, l'ancienne capitale, et fut actif de 1864 à 1869. Bon à cause d'un connard qu'on ne citera pas *tousse*KamoSerizawa*tousse* ce fut un groupe très controversé et pas forcément bien vu de la population. Bah ouais, une troupe de samouraïs qui niquait leur race aux ronins et autres criminels et qui foutait le feu aux baraques, ça faisait peur. Et ça faisait encore plus peur quand on voyait leur vice-commandant et son code d'honneur qui t'aurait limite interdit de respirer de minuit à 8h sous peine de te faire seppuku s'il avait pu. Assez-t-il tout étant, Kondo et Hijikata, qui en avaient un peu ras le cul de voir leurs noms et celui du Shinsengumi (à cette époque encore appelé Roshigumi) traîné dans la poussière par un commandant tout permis, décidèrent de le faire clamser une bonne fois pour toutes, ce qui fut couronné de succès. On tenta de redorer le blason du Shinsengumi évidemment, non sans mal parce que l'autre avait bien réussi à niquer sa réputation. Et puis comme si ça ne suffisait pas on a eu droit à des affaires comme celle d'Ikedaya, où le clan Chôshû fut empêché de foutre le feu à Kyoto.

Bon gré mal gré, en 1868 c'est là que ça commença à vraiment puer la merde pour le Shinsengumi. Bataille de Toba-Fushimi, le groupe essuie de lourdes pertes et va se réorganiser à Osaka et Edo. C'est pas pour autant que le destin va leur réussir, puisque progressivement leurs effectifs diminuent, Kondo se fait arrêter et décapiter, bref, tout le monde meurt dans la joie et la bonne humeur jusqu'à ce qu'il ne reste plus que Hijikata, qui lui mourra en se battant à Hokkaido.

Concernant Hakuouki rajoutez les histoires de Rasetsu et de démosn dans le lot et c'est à peu près la même chose si vous avez suivi correctement la série. Ceux qi ont mal fait leurs devoirs je leur tape sur les doigts avec une règle en fer, capiche?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Okita Souji
Capitaine de la 1ère division du Shinsengumi
Messages : 290
Yens : 656
Date d'inscription : 26/12/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 6:12

IV/ Le Bushido


Pour peu que tu t'intéresses un tant soit peu aux samouraïs, tu n'es pas sans savoir petit caramel qu'ils avaient un code d'honneur à respecter à la lettre sous peine de se donner la mort via seppuku, le suicide rituel. Et comme je suis quelqu'un de sympa, j'ai fait quelques recherches pour vous permettre de prendre connaissance de ces règles. Après tout on ne sait jamais, ça peut être utile si tu décides de jouer un personnage samouraï~

Citation :
- Le vrai courage consiste à vivre quand il est juste de vivre, à mourir quand il est juste de mourir.

- Il faut songer à la mort avec la conscience vive de ce qu'exige l'honneur d'un samouraï, peser chaque parole avant de la prononcer, se demander avant de répondre si ce que l'on a à dire est vrai.

- Manger avec modération, éviter la volupté.

- Après les tâches quotidiennes, se souvenir du mot Mort, ne pas faillir de le mettre en son cœur.

- Un homme qui méconnaît la vertu n'est pas un samouraï. Pour tout homme, les parents sont comme la tige de son propre corps, lui-même est branche consanguine de ses parents.

- Respecter la règle de la tige et de branches; l'oublier, c'est ne jamais parvenir à comprendre ce qu'est la vertu.

- Un samouraï se conduira en fils et en sujet fidèle. Il ne quittera pas son suzerain, quand bien même le nombre de ses sujets passerait de cent à dix, de dix à un.

- En temps de guerre, le témoignage de sa loyauté consistera à se porter s'il le faut au-devant des flèches ennemies sans faire cas de sa vie.

- Loyauté, esprit de justice, bravoure sont les trois vertus naturelles du samouraï.

- Un samouraï, où qu'il dorme, ne doit pas mettre les jambes dans la direction du logement de son suzerain. De même, quand il s'exerce au tir à l'arc, il ne doit pas pointer ni lancer sa flèche dans la direction de son suzerain, ou encore quand il pose sa lance.

- Le faucon ne pique pas les épis, même quand il meurt de faim. De même un samouraï se servant d'un cure-dents fera-t-il semblant de s'être régalé, même quand il n'a pas mangé.

- Si à la guerre un samouraï perd le combat et s'il est obligé de livrer sa tête, il manifestera hardiment son nom à l'appel de l'ennemi et mourra en souriant, sans aucune vile allure.

- Étant gravement blessé, si gravement qu'aucune opération chirurgicale ne puisse le guérir, il parlera correctement devant ses supérieurs et ses pairs et mourra avec sang-froid, se rendant bien compte de l'état de sa blessure.

- Un samouraï qui ne serait que fort n'est pas admissible. Sans parler de la nécessité des études en science, il faut qu'il profite de ses loisirs pour s'exercer à la poésie et comprendre la cérémonie du thé.

Budo ShoShin Shu, - Daïdoji Yuzan, 1639-1730

V/ Code de Conduite du Shinsengumi


Parce que le Shinsengumi ne suivait pas uniquement le Bushido, un règlement interne avait été instauré par Hijikata suite à l'assassinat de Serizawa. Ce code était connu pour être très strict et n'importe qui manquant aux règles était généralement condamné à commettre un seppuku, même si chaque manquement était soigneusement étudié avant de prononcer la sentence de mort. Et encore une fois comme je suis un gentil admin, je vous fournit globalement les règles qui étaient à respecter au sein de la police de Kyoto.

Citation :
Article 1er : Il est interdit de s'écarter du Bushido.
Article 2 : Il est interdit de quitter le Shinsen Gumi.
Article 3 : Il est interdit de collecter de l'argent en dehors du cadre du Shinsen Gumi.
Article 4 : Il est interdit de se mêler de litiges ne concernant pas le Shinsen Gumi.
Article 5 : Il est interdit de combattre à son propre compte.

Evidemment ce ne sont encore une fois que des guides servant à créer votre personnage, créer des situations inrp ou juste pour satisfaire votre curiosité. Iil y aura peut être d'autres parties à ce guide au fur et à mesure que le forum avance~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakuouki :: Avant Propos :: Règles de vie :: Annexes-
Sauter vers: